Le port de Hamilton est plus propre : tous les sédiments contaminés du récif Randle ont été enlevés ou recouverts

De : Environnement et Changement climatique Canada

Les partenaires du projet du récif Randle soulignent l’achèvement de la deuxième étape du projet d’assainissement des sédiments contaminés, éliminant plus d’un siècle de contamination du port de Hamilton

Le 9 mars 2022 — Hamilton (Ontario)

Les Grands Lacs sont essentiels à la santé et au bien-être des Canadiens, des écosystèmes et de l’économie. Ils constituent l’un des plus vastes réseaux d’eau douce de surface au monde, approvisionnent quarante millions de personnes en eau et sont un moteur économique pour le Canada. Protéger et restaurer les Grands Lacs est vital.

Aujourd’hui, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Steven Guilbeault, le ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs de l’Ontario, l’honorable David Piccini, et le maire adjoint de Hamilton, Jason Farr, ont annoncé l’achèvement de la deuxième étape du projet d’assainissement du récif Randle. Il s’agit d’une étape importante pour éliminer les substances toxiques et rétablir la qualité de l’eau et la santé de l’écosystème dans le secteur préoccupant du port de Hamilton.

Au cours de la deuxième étape, plus de 615 000 mètres cubes de sédiments contaminés ont été traités, soit suffisamment pour remplir près de trois patinoires de hockey. Les sédiments ont été principalement dragués et déposés dans une installation de confinement actif construite au cours de la première étape, tandis que le reste des sédiments contaminés a été recouvert sur place. Dans le cadre de la troisième et dernière étape du projet, qui devrait débuter à l’automne 2022 et s’achever en 2024, une couverture environnementale multicouche sera placée sur l’installation de confinement actif pour isoler les contaminants. Une fois ces travaux achevés, la zone constituera un nouveau terrain portuaire précieux qui sera géré par l’Administration portuaire de Hamilton-Oshawa, contribuant ainsi à la croissance économique de la collectivité.

Le projet d’assainissement du récif Randle est une initiative conjointe à laquelle participent le gouvernement du Canada, la province de l’Ontario, la Ville de Hamilton, la région de Halton, la Ville de Burlington, l’Administration portuaire de Hamilton-Oshawa et Stelco. Les travaux d’assainissement, d’une valeur de 138,9 millions de dollars, sont financés par un partenariat public-privé, le gouvernement fédéral et la province de l’Ontario fournissant chacun un tiers du financement et le tiers restant étant financé collectivement par des partenaires locaux. Le plan d’assainissement pluriannuel, dirigé par Environnement et Changement climatique Canada, est axé sur l’élimination et le confinement des sédiments toxiques présents dans la zone du récif du port et hérités du développement industriel et urbain intense de ses rives depuis les années 1800.

Le gouvernement du Canada et la province de l’Ontario collaborent et coordonnent leurs efforts pour remettre en état, protéger et conserver les Grands Lacs dans le cadre de l’Accord Canada–Ontario sur la qualité de l’eau et la santé de l’écosystème des Grands Lacs. Le Canada et l’Ontario se sont engagés à achever toutes les mesures correctives dans six secteurs préoccupants des Grands Lacs d’ici 2026. Le gouvernement du Canada met également en œuvre un plan d’action renforcé pour l’eau douce qui prévoit un investissement historique visant à protéger et à remettre en état des grands lacs et des réseaux fluviaux, en commençant par le réseau des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent. L’assainissement du récif Randle est l’une des nombreuses mesures prises par le gouvernement du Canada pour restaurer, protéger et conserver les Grands Lacs et d’autres cours d’eau, tout en établissant une économie durable et en créant des emplois.

Citations

« Aujourd’hui, marque l’achèvement d’une étape majeure dans l’assainissement du récif Randle, après avoir éliminé et confiné suffisamment de sédiments contaminés pour remplir trois arénas de hockey. Les résidents locaux seront heureux de savoir que, grâce à un modèle de collaboration entre de nombreux partenaires, nous débarrassons le port local d’un lourd héritage de l’activité industrielle. Notre gouvernement continuera d’investir dans la protection et la remise en état des Grands Lacs et des écosystèmes d’eau douce partout au Canada. »

– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Notre gouvernement est déterminé à faire les investissements nécessaires afin de protéger l’environnement et d’améliorer la qualité de vie des Canadiens. L’atteinte de ce jalon du projet d’assainissement du récif Randle signifie que le port de Hamilton est désormais plus vert et plus sécuritaire au bénéfice de la population et de la faune, et qu’il offrira de nouvelles possibilités de développement socioéconomique pour la collectivité. »

– L’honorable Filomena Tassi, ministre des Services Publics et de l’Approvisionnement

« Je suis ravie que la deuxième étape du projet d’assainissement du récif Randle soit terminée. Cela signifie que le gouvernement du Canada et nos partenaires dans ce projet font de réels progrès dans la restauration de cette ressource partagée pour les collectivités de Burlington et de Hamilton. Nous restons déterminés à protéger notre environnement et à restaurer notre secteur riverain pour les générations à venir. » 

– L’honorable Karina Gould, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

« Ayant personnellement rendu compte du nettoyage du récif Randle et l’ayant suivi avec grand intérêt, je sais à quel point cet assainissement est important pour les habitants de Hamilton, de Burlington et des régions avoisinantes. Je suis très heureuse de voir que la partie de ce processus relative au dragage est terminée et j’attends avec impatience le rétablissement complet de l’environnement dans cette zone. Ce projet est extrêmement important pour la santé de nos eaux, de nos collectivités et de notre économie ».

– Lisa Hepfner, députée de Hamilton Mountain

« L’achèvement de cette étape du projet du récif Randle permet aux collectivités de Hamilton et de Burlington de faire un pas de plus vers le retrait du port de Hamilton de la liste des secteurs préoccupants. De plus amples investissements de la part de tous les ordres de gouvernement sont requis pour accroître la qualité de l’eau dans le but ultime d’améliorer l’habitat du poisson et d’autres espèces fauniques, en complément des investissements que nous avons faits par le passé dans nos zones récréatives et nos sentiers riverains. »

– Chad Collins, député de Hamilton Est–Stoney Creek 

 « L’Ontario s’est engagé à protéger nos lacs et nos cours d’eau et à les garder propres. Notre soutien au projet du récif Randle fait partie intégrante des efforts que nous déployons pour créer un avenir prospère et sain que nous souhaitons tous pour notre province, les Grands Lacs continuant à être l’un des fondements de la qualité de vie inégalée dont nous jouissons en Ontario. C’est un formidable héritage que nous pouvons laisser aux générations futures. »

– L’honorable David Piccini, ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs, province de l’Ontario

« La collecte et le confinement des sédiments contaminés constituent une étape clé de l’assainissement du récif Randle et une partie extrêmement importante de nos efforts pour transformer le port de Hamilton en un écosystème sain et un secteur riverain viable dont tout le monde pourra profiter. La Ville de Hamilton est fière d’être l’un des sept partenaires financiers participant à ce projet vital sous le formidable leadership de nos gouvernements fédéral et provincial. Nous remercions également nos partenaires municipaux et Stelco pour leurs efforts de collaboration en vue de l’assainissement du récif Randle. »

– Son honneur Fred Eisenberger, maire de la Ville de Hamilton

« La région de Halton s’est engagée à protéger l’environnement naturel et notre littoral. Grâce au projet du récif Randle, nous pouvons améliorer davantage la qualité de l’eau du lac Ontario et faire en sorte que notre collectivité puisse profiter de l’accès à cette ressource importante et à ce lieu d’intérêt pour les années à venir. »

– Gary Carr, président de la municipalité régionale de Halton

« La santé de nos cours d’eau est vitale pour nous tous et s’étend au-delà des limites municipales. Nous sommes fiers de faire notre part à la Ville de Burlington à titre de partenaire financier du projet d’assainissement des sédiments contaminés du récif Randle. Nous attendons tous avec impatience la prochaine étape et, ultimement, le retrait du port de Hamilton de la liste des secteurs préoccupants des Grands Lacs. »

– Son honneur Marianne Meed Ward, mairesse de la Ville de Burlington

« Nous sommes heureux de célébrer cette étape importante avec Environnement et Changement climatique Canada et tous les partenaires du projet. Le projet d’assainissement des sédiments du récif Randle est une étape de transformation dans l’amélioration de la propreté et de la qualité de l’eau du lac Ontario, et de l’image de la Ville de Hamilton. Alors que nous entamons la troisième et dernière étape, l’Administration portuaire de Hamilton-Oshawa se réjouit d’écrire un nouveau chapitre de l’histoire du port de Hamilton et de transformer ce lieu en une installation portuaire productive. »

– Ian Hamilton, président et directeur général de l’Administration portuaire de Hamilton-Oshawa

« La santé et la durabilité à long terme du port de Hamilton sont extrêmement importantes pour Stelco et nous sommes extrêmement fiers de notre contribution à la réussite du projet d’assainissement du récif Randle. Au nom de nos employés et de l’ensemble de la collectivité, je tiens à remercier tous les partenaires participant à ce projet pour leur dévouement et leur engagement envers notre environnement local. »

– Sujit Sanyal, chef de l’exploitation, Stelco

Faits en bref

  • Le récif Randle est situé dans le coin sud-ouest du port de Hamilton et sa superficie est d’environ 60 hectares.
  • En 1987, le port de Hamilton a été établi comme un secteur préoccupant, comme décrit dans l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs conclu entre le Canada et les États-Unis.
  • Les secteurs préoccupants sont des endroits des Grands Lacs où l’environnement a subi beaucoup de dommages.
  • En vertu de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs conclu en 1987 entre le Canada et les États-Unis, quarante-trois secteurs préoccupants ont été relevés : douze étaient canadiens et cinq appartenaient aux deux pays.
  • Les terrains portuaires qui découleront de l’assainissement du récif Randle pourraient produire pour la collectivité locale des avantages économiques estimés à 167 millions de dollars en créant de bons emplois, en favorisant la croissance des entreprises et en stimulant le tourisme.

Liens connexes

Personnes-ressources

Kaitlin Power
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-230-1557
[email protected]

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
[email protected]

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique CanadaRecherche d’information connexe par mot-clés: NE Nature et environnement | Changement climatique | Environnement et Changement climatique Canada | Canada | Environnement et ressources naturelles | grand public | communiqués de presse | L’hon. Steven GuilbeaultSignaler un problème ou une erreur sur cette pagePartagez cette page

Larissa Fenn

Vice-président, Affaires corporatives

Larissa Fenn est vice-présidente des affaires corporatives chez HOPA Ports, dirigeant une équipe responsable des communications et des relations gouvernementales, des rapports sur le développement durable, de la gouvernance d’entreprise et de la culture d’entreprise.

Ses postes antérieurs incluaient des rôles en matière de communications et de politique publique au sein de l’Association des banquiers canadiens, de la Credit Valley Conservation Authority et de la municipalité régionale de Halton.

Larissa est titulaire d’un B.A. (avec distinction) en sciences politiques de l’Université Queen’s. Elle est titulaire du titre ARP de la Société canadienne des relations publiques et a suivi le programme Senior Public Sector Leaders de l’Université Western Ontario, Ivey School of Business. Larissa a été vice-présidente du conseil d’administration des Jardins botaniques royaux et membre du conseil politique de la Chambre de commerce de Hamilton.

Bill Fitzgerald

Vice-président, Développement stratégique

Bill a assumé le rôle de vice-président du développement stratégique en 2024, après avoir occupé le poste de vice-président des opérations de HOPA depuis 2008.

Bill s’est joint à l’Administration portuaire de Hamilton-Oshawa en juillet 1995 à titre d’ingénieur de projet. Il a auparavant travaillé au sein du service des transports de la municipalité régionale d’Ottawa, ainsi que pour la Toronto Transit Commission et la ville de Waterloo.

Bill a obtenu un baccalauréat en sciences appliquées, génie civil/ressources en eau, en 1995 de l’Université de Waterloo et s’est inscrit auprès des ingénieurs professionnels de l’Ontario en 1997.

Jeremy Dunn

Vice-président, opérations

Jeremy a assumé le rôle de vice-président des opérations en 2024 après avoir occupé le poste de vice-président commercial de HOPA depuis 2019. Avant de rejoindre HOPA, Jeremy a occupé des postes de direction successifs au sein du Groupe Miller, l’une des principales entreprises de construction de transports et d’entretien d’infrastructures au Canada. Jeremy a dirigé plusieurs groupes d’affaires dans les secteurs de la construction lourde, du revêtement d’asphalte et des granulats, générant des résultats grâce à la restructuration des entreprises, à l’amélioration des services et à la croissance stratégique. Dans son rôle le plus récent, Jeremy a occupé le poste de directeur général de Miller Maintenance, responsable de la gestion et de la croissance des activités d’entretien routier de Miller en Ontario.

Avant de rejoindre The Miller Group, Jeremy a occupé le poste de directeur des opérations pour le Dunn Group of Companies.

Jeremy a obtenu son baccalauréat en commerce (avec distinction) à l’Université Queen’s. Il est également titulaire d’un certificat de maîtrise en gestion de projet.

Janet Knight

Vice-président exécutif et directeur financier

Directrice financière de l’Administration portuaire de Hamilton-Oshawa depuis 2008, Janet s’est jointe à l’HPA en 1998 à titre de superviseure comptable et a ensuite occupé le poste de contrôleur.

Avant de se joindre à l’HPA, Janet a occupé le poste d’analyste financière à l’Hôpital St. Joseph, ainsi que divers postes, notamment celui de responsable des communications marketing et de la recherche chez Zeneca Agro. Janet a obtenu un baccalauréat en commerce de l’Université McMaster en 1986. Elle a obtenu le titre professionnel de comptable en management accrédité en 1992.

Ian Hamilton

Président et PDG

Ian Hamilton est président et chef de la direction de HOPA Ports (Administration portuaire de Hamilton-Oshawa). Il a assumé ce rôle en 2017, après avoir occupé le poste de vice-président du développement des affaires et de l’immobilier de l’Administration portuaire depuis 2008. Ian a joué un rôle déterminant dans le développement des secteurs riverains fonctionnels de Hamilton, d’Oshawa et de Niagara en attirant de nouvelles entreprises et des investissements privés et en créant un réseau maritime intégré dans tout le sud de l’Ontario.

Ian possède plus de 25 ans d’expérience dans le transport international et la logistique en Europe et en Amérique du Nord, et a occupé des postes de direction de plus en plus élevés dans l’industrie du transport maritime de ligne, notamment ceux de directeur du commerce transatlantique (Europe) pour CP Ships et de directeur du développement commercial pour Hapag-Lloyd. Ian est président de l’Association des administrations portuaires canadiennes et occupe des postes au sein de divers autres conseils d’administration, notamment : la Chambre de commerce maritime, le Hamilton Club et le Brigs Youth Sail Training.

Ian est titulaire d’un MBA de l’Université Aston (Royaume-Uni) et d’un BSc en administration des affaires et en économie du College of Charleston, Caroline du Sud.