HOPA Ports annonce un partenariat pour établir un corridor de transport maritime à courte distance sur le lac Ontario avec les États-Unis

Somerset, New York, dans le comté de Niagara, est l’emplacement proposé pour un nouveau port partenaire

  • Partenariat entre HOPA Ports et Beowulf Electricity & Data Inc. pour établir un nouveau service maritime pour connecter les principaux marchés canado-américains.
  • Une nouvelle connexion port à port relie Oshawa, en Ontario, et Somerset, dans l’État de New York.
  • Le corridor de transport maritime entre les lacs crée une capacité de chaîne d’approvisionnement et réduit les émissions associées au mouvement binational des marchandises.

L’Administration portuaire de Hamilton Oshawa (HOPA Ports) a annoncé un accord avec une filiale de Beowulf Electricity & Data Inc (Beowulf), propriétaire américain d’un vaste site de 1 800 acres sur la rive sud du lac Ontario, pour créer un réseau binational à faible -émissions, corridor commercial maritime à courte distance. Le nouveau partenariat établira des connexions entre le port d’Oshawa, en Ontario, et un nouveau port à Somerset, dans l’État de New York, en établissant un terminal maritime multimodal à l’ancien emplacement de la dernière centrale au charbon de New York, qui a fermé ses portes en 2020.

Dans un protocole d’entente, les deux parties se sont engagées à améliorer le partenariat commercial annuel américano-canadien actuel de 494 milliards de dollars en créant une nouvelle route commerciale bidirectionnelle qui réduirait considérablement les émissions de carbone et la congestion aux frontières causées par le trafic de camions en introduisant une option de transport maritime. L’emplacement de Somerset se trouve à environ 37 milles directement au sud-ouest du port d’Oshawa.

« La création d’une nouvelle connexion port à port avec notre partenaire commercial le plus important est clairement logique sur les plans économique et environnemental », a déclaré Ian Hamilton, président et chef de la direction de HOPA Ports. « Le Sud de l’Ontario a du mal à répondre à la demande sur ses autoroutes ; le coût économique de la congestion dans la région du Grand Toronto/Hamilton est estimé à 6 milliards de dollars par an. Les deux économies régionales bénéficieront d’un corridor commercial maritime plus propre, plus rapide et plus efficace. Bien que le transport maritime soit déjà le mode de transport le plus efficace sur le plan environnemental par tonne-mille, la courte distance entre les deux sites partenaires ouvre la voie à de futures opportunités d’explorer l’utilisation de navires à carburant alternatif.

Le site du Somerset est en cours de réaménagement depuis la fermeture de la centrale à charbon en 2020 et a travaillé avec l’État de New York sur sa transition vers un nouveau moteur économique pour le comté de Niagara et l’ouest de l’État de New York. Tirant parti de son infrastructure énergétique existante et de l’accès à proximité à l’hydroélectricité à faible coût, une partie du site abrite désormais l’installation Lake Mariner Data, un campus de haute technologie axé sur la prise en charge de diverses applications informatiques, notamment l’extraction de bitcoins, l’intelligence artificielle et calcul haute performance.

« L’avenir prometteur du Somerset repose depuis longtemps sur son emplacement avantageux le long des rives du lac Ontario, soutenu par une infrastructure énergétique précieuse et la qualité exceptionnelle de notre main-d’œuvre locale », a déclaré Paul Prager, PDG de Beowulf. « Nous sommes ravis que HOPA ait reconnu ces mêmes qualités et ait cherché à s’associer avec nous sur ce projet de transport passionnant. »

Les travaux commenceront immédiatement sur une analyse détaillée du marché des marchandises qui transitent actuellement par camion à travers la frontière avec un point d’origine ou de destination dans chaque port. L’étude développera la proposition de valeur pour un nouveau service maritime, y compris des économies de coûts de transport et des réductions de GES. Tandis que les études techniques et de marché sur le futur port de Somerset sont en cours, le propriétaire du port, Beowulf, travaillera avec HOPA et les principales parties prenantes des deux pays (notamment des responsables locaux, étatiques, provinciaux et fédéraux, des agences de réglementation et des groupes d’entreprises, entre autres). développer et rendre public un plan et un calendrier de projet pour le développement du port de Somerset, y compris les étapes et les livrables à court, moyen et long terme, ainsi que les options de gestion potentielles pour un nouveau port. Une étude de trafic sur les scénarios portuaires potentiels à Somerset fera également partie du processus public.

Sur la base de la demande commerciale projetée, les partenaires estiment que le port de Somerset se développerait au fil du temps pour créer des centaines d’emplois directs et indirects dans le comté de Niagara et dans la région du Grand Buffalo (débardeurs, employés d’entrepôt, transitaires, dockers, grutiers, agents maritimes). , entrepreneurs en dragage, pilotes maritimes, chauffeurs de camion et ouvriers des chantiers navals, entre autres). Ce développement aidera l’État de New York à respecter son engagement à transformer le site de la dernière centrale à charbon en activité de l’État en un nouveau pôle économique et commercial régional doté d’un profil d’émissions de carbone considérablement amélioré.

Le partenariat renforce également le rôle du port d’Oshawa et de la région de Durham en tant que point de connexion clé pour le commerce canado-américain, soutenant les priorités de développement économique régional dans les domaines manufacturier, agroalimentaire et autres.

« La situation du comté de Niagara en tant que communauté frontalière avec le Canada a toujours été au centre de nos efforts pour stimuler la croissance économique et les opportunités, et l’annonce d’aujourd’hui libérera ce potentiel et entraînera des investissements importants dans notre région », a déclaré Becky Wydysh, présidente du Assemblée législative du comté de Niagara. « Le fait que le port soit situé sur l’ancienne centrale à charbon de Somerset constitue une formidable réutilisation de cette propriété et est nécessaire dans une communauté qui a été durement touchée par la perte de revenus et d’emplois lors de la fermeture de la centrale à charbon. »

« Ce partenariat stratégique jouera un rôle déterminant dans le renforcement de la chaîne d’approvisionnement et des corridors commerciaux du Canada. Une nouvelle connexion de port à port qui offre un mouvement plus rationalisé des marchandises entrant et sortant de l’Ontario, via le port d’Oshawa, réduira les impacts environnementaux du transport routier et débloquera une plus grande efficacité de la chaîne d’approvisionnement pour les entreprises locales de la région de Durham, aidant ainsi notre les marchandises arrivent là où elles doivent aller », a déclaré John Henry, président régional et directeur général de la municipalité régionale de Durham.

« Avec cette annonce, la grande ville d’Oshawa renforce encore davantage sa position de porte d’entrée est de la région du Grand Toronto Hamilton », a déclaré le maire d’Oshawa, Dan Carter. « Nous sommes ravis de voir ce partenariat et une nouvelle route commerciale maritime qui feront d’Oshawa un point de connexion clé pour le commerce entre le Canada et les États-Unis et apporteront de nombreuses opportunités et investissements.

« Oshawa est une ville métropolitaine universitaire et collégiale dynamique, stratégiquement située à seulement 37 milles de la rive américaine du lac Ontario dans le Somerset, dans l’État de New York, et qui rivalise à l’échelle mondiale pour aider à propulser nos économies respectives », a déclaré le conseiller Tito-Dante Marimpietri, président de l’économie et du développement. Services de la ville d’Oshawa et vice-président des travaux publics de la région de Durham : « L’établissement d’un nouveau corridor de transport entre le Canada et les États-Unis d’Amérique constitue une occasion passionnante de continuer à renforcer le commerce annuel américano-canadien de plus de 494 milliards de dollars. partenariat en créant une nouvelle route commerciale bidirectionnelle qui réduirait considérablement les émissions de carbone tout en renforçant le rôle du port d’Oshawa et de la région de Durham en tant que point de connexion clé pour le commerce entre le Canada et les États-Unis. Nous accueillons cette initiative de développement économique passionnante et vitale comme un moyen intelligent. pour soutenir davantage nos priorités industrielles collectives dans les ressources de haute technologie, la fabrication et l’agroalimentaire et, plus essentiellement, contribuer à la création de centaines d’emplois indirects supplémentaires associés aux communautés portuaires de Somerset, aux États-Unis, et d’Oshawa, au Canada.

Le protocole d’accord définit les objectifs spécifiques d’un nouveau port de Somerset, notamment :

  • Profil d’émissions de carbone faibles/dépendance réduite aux camions
  • Pratiques durables en matière de carbone
  • Résilience améliorée de la chaîne d’approvisionnement
  • Infrastructure polyvalente pouvant accueillir des marchandises diverses
  • Fonctionnement toute l’année
  • Réaménagement/opportunités de croissance futures sur les friches industrielles
  • Investissement stratégique et croissance dans le comté de Niagara et le nord de l’État de New York

À propos des ports HOPA

L’Administration portuaire de Hamilton Oshawa (HOPA Ports) est la plus grande autorité portuaire de l’Ontario, au Canada. HOPA exploite des actifs portuaires et maritimes à Hamilton, Oshawa et Niagara. En investissant dans des infrastructures de haute qualité et en privilégiant la durabilité, HOPA contribue à la construction de secteurs riverains prospères et fonctionnels.

Supervisant plus de 1 600 acres et plus de 180 entreprises locataires, 40 000 emplois sont liés au fret qui transite par les ports intégrés de HOPA. En 2023, HOPA était fier de recevoir le prix du projet Brownfield de l’année de l’Institut urbain du Canada.

Pour plus d’informations:

https://www.hopaports.ca/

Contacts médias :

Larissa Fenn
Ports HOPA
[email protected]

Michael Enright
Beowulf Électricité & Données Inc.
[email protected]

Actifs multimédias : images haute résolution disponibles ici.
Mot de passe : HOPASomerset

Larissa Fenn

Vice-président, Affaires corporatives

Larissa Fenn est vice-présidente des affaires corporatives chez HOPA Ports, dirigeant une équipe responsable des communications et des relations gouvernementales, des rapports sur le développement durable, de la gouvernance d’entreprise et de la culture d’entreprise.

Ses postes antérieurs incluaient des rôles en matière de communications et de politique publique au sein de l’Association des banquiers canadiens, de la Credit Valley Conservation Authority et de la municipalité régionale de Halton.

Larissa est titulaire d’un B.A. (avec distinction) en sciences politiques de l’Université Queen’s. Elle est titulaire du titre ARP de la Société canadienne des relations publiques et a suivi le programme Senior Public Sector Leaders de l’Université Western Ontario, Ivey School of Business. Larissa a été vice-présidente du conseil d’administration des Jardins botaniques royaux et membre du conseil politique de la Chambre de commerce de Hamilton.

Bill Fitzgerald

Vice-président, Développement stratégique

Bill a assumé le rôle de vice-président du développement stratégique en 2024, après avoir occupé le poste de vice-président des opérations de HOPA depuis 2008.

Bill s’est joint à l’Administration portuaire de Hamilton-Oshawa en juillet 1995 à titre d’ingénieur de projet. Il a auparavant travaillé au sein du service des transports de la municipalité régionale d’Ottawa, ainsi que pour la Toronto Transit Commission et la ville de Waterloo.

Bill a obtenu un baccalauréat en sciences appliquées, génie civil/ressources en eau, en 1995 de l’Université de Waterloo et s’est inscrit auprès des ingénieurs professionnels de l’Ontario en 1997.

Jeremy Dunn

Vice-président, opérations

Jeremy a assumé le rôle de vice-président des opérations en 2024 après avoir occupé le poste de vice-président commercial de HOPA depuis 2019. Avant de rejoindre HOPA, Jeremy a occupé des postes de direction successifs au sein du Groupe Miller, l’une des principales entreprises de construction de transports et d’entretien d’infrastructures au Canada. Jeremy a dirigé plusieurs groupes d’affaires dans les secteurs de la construction lourde, du revêtement d’asphalte et des granulats, générant des résultats grâce à la restructuration des entreprises, à l’amélioration des services et à la croissance stratégique. Dans son rôle le plus récent, Jeremy a occupé le poste de directeur général de Miller Maintenance, responsable de la gestion et de la croissance des activités d’entretien routier de Miller en Ontario.

Avant de rejoindre The Miller Group, Jeremy a occupé le poste de directeur des opérations pour le Dunn Group of Companies.

Jeremy a obtenu son baccalauréat en commerce (avec distinction) à l’Université Queen’s. Il est également titulaire d’un certificat de maîtrise en gestion de projet.

Janet Knight

Vice-président exécutif et directeur financier

Directrice financière de l’Administration portuaire de Hamilton-Oshawa depuis 2008, Janet s’est jointe à l’HPA en 1998 à titre de superviseure comptable et a ensuite occupé le poste de contrôleur.

Avant de se joindre à l’HPA, Janet a occupé le poste d’analyste financière à l’Hôpital St. Joseph, ainsi que divers postes, notamment celui de responsable des communications marketing et de la recherche chez Zeneca Agro. Janet a obtenu un baccalauréat en commerce de l’Université McMaster en 1986. Elle a obtenu le titre professionnel de comptable en management accrédité en 1992.

Ian Hamilton

Président et PDG

Ian Hamilton est président et chef de la direction de HOPA Ports (Administration portuaire de Hamilton-Oshawa). Il a assumé ce rôle en 2017, après avoir occupé le poste de vice-président du développement des affaires et de l’immobilier de l’Administration portuaire depuis 2008. Ian a joué un rôle déterminant dans le développement des secteurs riverains fonctionnels de Hamilton, d’Oshawa et de Niagara en attirant de nouvelles entreprises et des investissements privés et en créant un réseau maritime intégré dans tout le sud de l’Ontario.

Ian possède plus de 25 ans d’expérience dans le transport international et la logistique en Europe et en Amérique du Nord, et a occupé des postes de direction de plus en plus élevés dans l’industrie du transport maritime de ligne, notamment ceux de directeur du commerce transatlantique (Europe) pour CP Ships et de directeur du développement commercial pour Hapag-Lloyd. Ian est président de l’Association des administrations portuaires canadiennes et occupe des postes au sein de divers autres conseils d’administration, notamment : la Chambre de commerce maritime, le Hamilton Club et le Brigs Youth Sail Training.

Ian est titulaire d’un MBA de l’Université Aston (Royaume-Uni) et d’un BSc en administration des affaires et en économie du College of Charleston, Caroline du Sud.